Vente de terre de bruyère en Pays de la Loire

Origine de la terre de bruyère

La terre de bruyère provient des litières forestières issues de la décomposition des aiguilles d’arbres.

La décomposition varie en volume selon la nature des essences, du sol et de la géographie, ce qui donne aussi différentes variétés de terreaux.

Les arbres ne se nourrissent que dans les parties minéralisées et la couche humifiée.

Quand la couche de litière est importante cela veut dire que la production évolue plus rapidement que la minéralisation donc il y a excédent et le ramassage peut se faire sans dommage pour l’écosystème forestier.


Utilisation des litières forestières

Au début les litières forestières étaient récoltées par les agriculteurs pour leur besoin agricole, mais cette pratique s’est perdue.

Depuis environ 30 ans le développement des espaces verts et des jardins entraîne un intérêt nouveau pour les terres de bruyères.

Exploiter ses litières forestières permet aux forêts de se régénérer et se revitaliser car sans nettoyage du sous bois, la petite végétation meurt petit à petit et est remplacée par une graminée néfaste, les forêts de résineux n’ont pas besoin de ces litières, elles peuvent disparaître.

Valorisation des terreaux forestiers

Nous faisons partie du groupement GPRVTF (Groupement des Professionnels pour le Ramassage et la Valorisation des Terreaux Forestiers) ce qui nous engage entre producteurs et envers les Autorités à respecter des impératifs bien compris d’une exploitation des terreaux de forêt en ligne avec les objectifs liés à l’Environnement.

Une charte est à respecter, voici ses chapitres :
  • Mise en place d’un contrat type
  • Méthodes de travail à appliquer
  • Mesures de respect de l’environnement
  • Déclaration de bonne fin de chantier

Grace à notre travail, les forêts se régénèrent et sont entretenues (forêts, sous bois, chemins, nivelage, élagages…); de plus en cas d’incendie, la pénétration dans les forêts est facilitée et nous pouvons voir réapparaitre des végétations disparues par étouffement et vieillissement.